Lundi CAMES No 204 - Semaine du 11 au 17 décembre 2017

 

Voir la version en ligne

facebook
twitter
google

ACTUALITÉS DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

 

Fin de la 3ème édition des Journées scientifiques du CAMES, à Abidjan, en Côte d’Ivoire 

Le CAMES a organisé du 04 au 06 décembre 2017, à l’Université Félix Houphouët-Boigny, à Abidjan, ses troisièmes Journées Scientifiques (JSDC-3) sous le thème « Bilan opérationnel des Programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) et stratégies institutionnelles, nationales et régionales d’amélioration fonctionnelle ». 

Initiée en collaboration avec le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche de Côte d’Ivoire et la Conférence des Responsables de la Recherche d’Afrique (CRRAF), ainsi qu’en partenariat avec les Universités publiques de Côte d’Ivoire, cette manifestation scientifique de trois (3) jours, a servi d’espace de dialogue, de communication et d’échanges d’expertise et d’idées, entre enseignants-chercheurs de l’espace CAMES et d’organismes partenaires.

Pour le Secrétaire Général du CAMES, Pr Bertrand MBATCHI, ces Journées scientifiques devenues une tradition biennale s’inscrivent dans le cadre des actions du Plan stratégique de développement du CAMES (PSDC), ayant trait au « Renforcement et à la valorisation de la recherche et de l’innovation », au « Développement des synergies, des partenariats et des projets innovants » et participe au « Rayonnement et à la visibilité des promus du CAMES ainsi que de l’institution ».

La première journée de ces rencontres a été marquée, après la cérémonie officielle d’ouverture, par des travaux en plénière articulés autour de la mise en place du Bureau, la présentation de l’Arrêté portant organisation des Programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) et la présentation du bilan et perspective des PTRC. Trois (3) panels de conférences ont été également organisés. Ils étaient axés sur le « Partage d’expériences des Programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) », la « Valorisation des acquis de la recherche et la coopération » et en dernier lieu sur la « Mobilisation du financement de la recherche ».

Les deux dernières journées ont été consacrées aux communications en ateliers thématiques, au sein de chacun des 12 programmes thématiques de recherche du CAMES et à la cérémonie de clôture.

Outre les perspectives d’actions établies pour les deux prochaines années, la rencontre a servi de cadre au renouvèlement des instances de coordination des différents programmes thématiques de recherche.

Faut-il le souligner, les cérémonies officielles d’ouverture et de clôture de ce Colloque scientifique se sont déroulées, respectivement le lundi 04 et le mercredi 06 décembre 2017 à l’amphi A du Centre de ressources numériques et pédagogiques de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), sous la présidence de Madame la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Ramata BAKAYOKO-LY, et en présence du Secrétaire Général du CAMES, Pr Bertrand MBATCHI, du Président de la Conférence des Responsables de la Recherche d’Afrique (CRRAF), Pr Adama COULIBALY ainsi que des Présidents des Universités publiques de Côte d’Ivoire.

La 4ème édition des JSDC se tiendra à Cotonou, au Bénin, en 2019. 

Voir l'album photos des JSDC-3 sur le site du Ministère :https://flic.kr/s/aHsmaZry8Z

 

Temps forts des discours prononcés à la cérémonie d’ouverture des JSDC-3

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a fait remarquer que les pays de l’espace CAMES peuvent inventer leur futur, pourvu qu’ils se dotent de moyens conséquents pour permettre aux équipes de recherche de mener à bien leurs travaux. Pour Madame le Ministre, l’espoir réside en l’Appel d’Abidjan qui doit aboutir à la mise en place d’un Conseil Africain de la Recherche, dont la mission est la mise en place d’un mécanisme pérenne de financement de la recherche et de l’innovation. Les différents programmes thématiques de recherche pourront en être les premiers bénéficiaires. Elle estime que le CAMES est la colonne vertébrale de ce futur Conseil Africain de la Recherche. D’ailleurs, à travers la création des Programmes thématiques de recherche, le CAMES entend servir de cadre d’accompagnement des enseignants chercheurs et chercheurs dans la mobilisation de ressources financières qui font tant défaut au développement de la recherche dans l’espace CAMES.

 

Quant au Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), Pr Abou KARAMOKO, il a souligné que les Journées Scientifiques du CAMES confirment la centralité de la connaissance scientifique dans les dispositifs nationaux et régionaux d’opérationnalisation de la volonté politique commune à tous les pays africains, pour sortir du sous-développement. Les journées scientifiques du CAMES constituent des moments exceptionnels de coopération et d’interaction, de jouissance et de réjouissances. Le Pr Abou KARAMOKO a tenu à féliciter vivement et chaleureusement le Secrétaire Général du CAMES, Professeur Bertrand MBATCHI, en le qualifiant de « réformateur tout-terrain que rien ne pourra arrêter contre les pourfendeurs qui se sont sauvagement rabougris depuis, et pour l’ensemble des manifestations scientifiques de qualité rendu possible par des personnes de même rang, notamment les Enseignants-chercheurs et chercheurs, les ingénieurs et les techniciens, les ouvriers et les anonymes, etc. »

 

Pour sa part, le Président de la CRRAF, Pr Coulibaly ADAMA a rendu un hommage appuyé au Secrétaire Général du CAMES, tout en louant la qualité du travail qu’il a abattu à la tête du CAMES et la pertinence du Programme stratégique de développement du CAMES (PSDC). Il a rappelé à l’assistance que la reconduction du Pr Bertrand MBATCHI à la tête du CAMES, lors de la 34ème session du Conseil des Ministres de l’enseignement supérieur, tenue à Yaoundé en mai dernier, est une façon de sanctuariser ses réalisations, 5 ans après sa prise de fonction. Le Pr Coulibaly ADAMA s’est engagé au nom de la CRRAF d’utiliser toutes les voies disponibles afin d’œuvrer à la visibilité des résultats de la recherche des enseignants-chercheurs et chercheurs de l’espace CAMES.

Extrait du Journal télévisé de la RTI :

 
 

Un bilan sans complaisance du Secrétaire Général du CAMES des Journées scientifiques tenues à Abidjan du 04 au 06 décembre 2017 : extrait du discours de clôture

De manière plus prosaïque et concrète, la 3ème édition des Journées Scientifiques du CAMES a permis de communiquer de nouveau, sur l’Arrêté fondamental qui structure les Programmes thématiques de recherche, afin que la vision et les attentes soient mieux comprises et partagées, pour une meilleure synergie.

Pour faire face à la nécessité de mieux assurer la coordination des PTRC, le Président du CRRAF et le Secrétaire Général du CAMES se disent déterminés à finaliser rapidement une réflexion qui sera soumise à la prochaine assemblée de la CRRAF, en juillet 2018, afin que l’activité des PTRC dans chaque pays ne soit pas perçue comme un doublon, mais plutôt comme complémentaire de celle menées par les structures locales.

Le Pr Bertrand MBATCHI a appelé les coordonnateurs des PTR à faire preuve de beaucoup de dynamisme et de communication, afin qu’après plus de cinq ans d’existence, leurs programmes thématiques revêtent une étoffe régionale et plus internationale, justifiant du même coup l’appui du label CAMES. Le Secrétaire Général du CAMES a souhaité que la valorisation des acquis de la recherche, qui passe par une coordination instantanée en général entre PTR et particulièrement avec le PTR socio-économie et marché, soit soutenue.

À ce sujet, le Secrétariat général note quelques idées fortes et innovantes, à titre de recommandations :

  • instituer dans les États membres la responsabilité scientifique qui s’ajouterait à la responsabilité sociale des entreprises ;
  • désigner dans les universités, centres de recherche ainsi qu’au CAMES un gestionnaire spécialisé dans la mobilisation des fonds ;
  • engager le CAMES à diversifier ses partenariats en dehors de la zone francophone.

Le Pr Bertrand MBATCHI a indiqué dans son allocution de clôture que la création d’un Conseil africain pour la recherche et l’innovation (CARI) arrive à point nommé et pourrait être une des solutions à saisir opportunément, pour pallier à la question de financement des PTRC. 

 « Souvenons-nous que Madame le Ministre nous a interpellé à l’ouverture, en précisant que le CAMES, qu’on doit considérer à juste titre comme l’archétype du CARI devrait assumer les fonctions de colonne vertébrale de cette structure émergente. Nous prenons cette interpellation comme un encouragement à mieux faire et un défi constructif à relever, grâce à une meilleure attractivité et rayonnement des coordonnateurs des PTRC qu’il convient de mobiliser et de placer en état de veille », a dit le Secrétaire Général du CAMES.

Pour conclure son intervention, le Secrétaire Général du CAMES a annoncé que des pistes de collaboration sérieuses ont été identifiées respectivement avec les partenaires issus de la Belgique et de l’Allemagne.

« L’appui issu de ces partenariats sera donné préférentiellement aux PTRC les plus dynamiques,  afin de créer une bonne et saine émulation sur la base de la culture du travail pertinent et de la qualité », a-t-il dit.

 

Le Secrétaire Général du CAMES reçu en audience par la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche de Côte d’Ivoire

La Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a accordé une audience au Secrétaire Général du CAMES, en fin de matinée du vendredi 08 décembre 2017.

Le Pr Bertrand MBATCHI a présenté à Madame la Ministre le bilan de la 3ème édition des Journées Scientifiques du CAMES et lui a témoigné la gratitude du CAMES pour le tout le travail qu’elle abat sous les hautes instructions de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, pour la Côte d’Ivoire en particulier et en faveur de notre espace commun d’enseignement supérieur et de recherche en général.

Il a également vivement remercié Madame la Ministre pour avoir cru et soutenu les Journées scientifiques du CAMES en acceptant d’abriter les JSDC-1, en décembre 2013, juste après leur adoption par la 30ème session du Conseil des Ministres du CAMES en avril 2013. Cela fait montre d’une bonne vision et d’un leadership avéré… Bravo Madame le Ministre !

 

Interview du Secrétaire Général du CAMES à la RTI

 Avant de quitter Abidjan, le Secrétaire Général du CAMES a accordé une interview bilan des Journées Scientifiques du CAMES à la télévision publique ivoirienne RTI. 

Dans cette interview, le Pr Bertrand MBATCHI a tenu dans un premier temps à remercier le Président de la République de Côte d’Ivoire et son Gouvernement qui n’ont ménagé aucun effort, pour garantir un succès retentissant à la 3ème édition des Journées Scientifiques du CAMES. Il a, par ailleurs, rappelé les défis liés à la structuration des programmes thématiques de recherche et à la création des réseaux thématiques de recherche, notamment en ce qui a trait à la mobilisation des ressources financières.

Extrait du Journal télévisé de la RTI :

 
 

Trois enseignants-chercheurs ivoiriens reçus comme « Chevaliers » dans l’OIPA-CAMES

La cérémonie de clôture de la 3ème édition des Journées scientifiques du CAMES a été marquée par la décoration des enseignants-chercheurs ivoiriens, pour la pertinence et la qualité de leurs travaux.

Les heureux récipiendaires ont été distingués dans l’Ordre International des Palmes Académiques (OIPA/CAMES) par le Grand Chancelier de l’OIPA/CAMES, Pr Bertrand MBATCHI, Secrétaire Général du CAMES.

C’était en présence du Pr Ramata Bakoyoko-Ly, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique, membre du Conseil de l’Ordre, du Président de la CRRAF, des Présidents des Universités et des experts du CAMES.

Ces distinctions honorifiques de l’OIPA/ CAMES ont été décernées à trois chercheurs ivoiriens. Il s’agit de Sévérin Aké, Professeur titulaire de physiologie-pathologie des plantes à l’UFHB, Jérémie Kouadio N’guessan, Professeur titulaire en sciences du langage à l’UFHB et Gadegbeku Samuel Anani, Professeur titulaire en stomatologie et chirurgie maxillo-faciale à l’UFHB. Ils ont été faits Chevalier de l’OIPA/CAMES.

Il convient, par ailleurs, de signaler que les nominations dans l’OIPA sont prononcées par le Conseil des Ministres soit  sur la base de propositions faites, par les institutions  universitaires et de recherche nationales à partir de critères essentiellement académiques et scientifiques (publications scientifiques, prix ou sièges d’académies, responsabilités administratives dans les systèmes nationaux d’enseignement et de recherche, etc.), validées par le Ministre de tutelle, soit à titre exceptionnel par le Grand chancelier de l’OIPA/CAMES.

 

La Coopération CAMES-DAAD à l’honneur, avec la réception de M. BIENEFELD Stefan, dans l’Ordre international des Palmes académiques du CAMES (OIPA/CAMES) 

 Aux enseignants-chercheurs ivoiriens décorés dans l’OIPA/ CAMES, le jour de la clôture solennelle des JSDC-3, en reconnaissance à leurs actions au profit de l’enseignement supérieur et de la recherche en Côte d’Ivoire et ou dans les pays de l’espace CAMES en général, s’ajoute Monsieur BIENEFELD Stefan. 

BIENEFELD Stefan a été fait officier de l’OIPA CAMES à titre exceptionnel. BIENEFELD est Chef de Division, Coopération en développement, à l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD).

Le Secrétariat Général du CAMES entend, à travers cette décoration, reconnaître son fort engagement dans l’établissement et la signature de l’accord de partenariat entre le DAAD et le CAMES, en 2014.

Ce partenariat a pu rendre opérationnel l’axe 4, relatif à l’assurance qualité, du Plan stratégique de développement du CAMES, estimé à 12 milliards de FCFA.

Aussi, à travers cette première distinction d’une personnalité du DAAD, notre institution veut-elle saluer ce partenariat qui participe durablement à la mise en place de la culture de la démarche qualité, au sein des États membres du CAMES. Le CAMES plaide du même coup, pour que cette coopération se diversifie dans d’autres activités telles que la recherche, au profit de ses Programmes thématiques de recherche.

Album photos de la cérémonie de clôture des JSDC-3 sur le site du Ministère :

https://flic.kr/s/aHsksJ32rL

CAMESPACE

Le Pr Abou Karamoko dédicace son livre et il expose sa vision de la philosophie

 

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=54806

Le philosophe Abou Karamoko, Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), auteur de « Les enjeux du discours philosophique pour l’Afrique », a procédé ce mardi 05 décembre à la dédicace de cette œuvre éponyme de sa thèse de doctorat d’État. 

La cérémonie de dédicace a eu lieu à l’amphithéâtre A du Centre des ressources pédagogiques et numériques de l’UFHB en présence du Secrétaire Général du CAMES, Pr Bertrand MBATCHI, du représentant du Gouverneur du district d’Abidjan, M. Michel Coffi Benoît, des Présidents des Universités, des Vice-présidents, des Secrétaires Généraux, des Doyens, Secrétaires Généraux Adjoints, des enseignants-chercheurs et des étudiants.

Ce livre est consacré à l'orientation africaine en philosophie ou de la philosophie qui se déploie sous des talents et plumes aussi riches que contradictoires : Palcide Tempels, John Mbiti et Alexis Kagame, Nkrumah, Paulin Hountondji, Eboussi Boulaga, Marcien Towa etc.

Source : 

https://news.abidjan.net/h/627084.html

OPPORTUNITÉS

 

Appel à communication de la 8ème Conférence Africaine de Comptabilité et Finance, qui sera organisée au CESAG du 5 au 7 septembre 2018

L'Association africaine de comptabilité et de finance (AAFA) existe depuis 2011 et est la principale association académique panafricaine de comptabilité et de finance dont la mission s'étend au-delà des pays anglophones et couvre les autres régions africaines, telles que l'Afrique francophone, qui est perçue comme l'une de ses caractéristiques les plus distinctives - Sa conférence annuelle -  La Conférence africaine de la comptabilité et finances réunit des chercheurs reconnus (au sein du continent, de la diaspora et au-delà), des jeunes chercheurs (y compris des étudiants), des décideurs politiques et des praticiens pour mener des réflexions sur les questions contemporaines en comptabilité et en finance.

La conférence présente des sessions parallèles en anglais et en français.

Le CESAG (Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion) qui est une importante Business School régionale en Afrique de l'Ouest, est très fier d'être la première institution francophone à accueillir la Conférence africaine de comptabilité et de finances, en septembre 2018.

Nous vous invitons à soumettre vos articles (articles complets) dans tous les domaines de comptabilité et de finance. Voici quelques exemples mais cette liste n’est pas exhaustive : 

http://www.cesag.sn/index.php/evenements-institutionnels-2/181-8eme-conference-africaine-de-comptabilite-et-finance

Les soumissions en anglais doivent nous parvenir par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec comme objet : 2018 AAFA English Track.

Les soumissions en français doivent nous parvenir par voie électronique à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec l'objet : 2018 AAFA Français.

Les noms et les informations des auteurs (affiliations et adresses, y compris celles des co-auteurs), et l'adresse électronique de l'auteur concerné devraient figurer sur une page de couverture séparée. En soumettant un article, vous vous engagez, en cas d’acceptation, à ce que vous ou l'un de vos co-auteurs vienne le présenter lors de la conférence. En outre, un auteur ne peut pas être présentateur pour plus de deux soumissions.

La date limite pour la soumission du manuscrit est le lundi 30 avril 2018.

Nous exhortons les auteurs à s'inscrire dès que leur article est retenu et, dans tous les cas, l'auteur concerné doit s'inscrire au plus tard le 30 juin 2018 (date limite de l'inscription anticipée).

Pour plus d'informations, veuillez contacter Dr Philippe LASSOU à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Dr Kémo BALDÉ à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Pour en savoir plus :

http://www.cesag.sn/index.php/evenements-institutionnels-2/181-8eme-conference-africaine-de-comptabilite-et-finance

 

CONTRIBUTIONS AU PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DU CAMES

 

Au nombre des contributions enregistrées (partielles ou totales) pour la mise en œuvre du Plan stratégique de Développement du CAMES, l'on compte : 

Deux bienfaiteurs, Grand-Croix de l'Ordre International des Palmes Académiques du CAMES :

Les Institutions suivantes : ​​​​​​​Télécharger la liste

 

Les contributions des Alumni suivants : Télécharger la liste 

Si votre nom ne figure pas sur la liste, nous vous invitons à compléter le formulaire suivant  Formulaire Alumni CAMES

 

L'élan de solidarité se poursuit.

Le Secrétariat Général du CAMES vous remercie au nom des générations futures, et vous félicite pour le respect de l'engagement pris.

Contribuez au Plan stratégique de développement du CAMES en envoyant votre participation par virement (coordonnées bancaires ci-dessous) :

BANQUE : ECOBANK BURKINA

Titulaire du compte : PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CAMES

Code Banque : BF083 | Code Guichet : 00001

N° Compte : 181731869801 | Clé RIB 38 | BIC OU SWIFT : ECOCBFBF | DEVISES : XOF

RÉFÉRENCES :  IBAN : BF083 00001 181731869801/38

Envoyer la preuve de virement par email à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A l'attention de Monsieur le DAF du CAMES | Téléphone : +226 25 36 81 46

 

PARTENAIRES

Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo
Sponsor logo

Bonne semaine à tous...

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR